Gérer les risques aujourd'hui et demain

Un cache pour protéger les boxes Wi-Fi des méfaits des ondes électromagnétiques

17-04-2017

Produite par une start-up française spécialisée dans les produits de recyclage énergétique, cette solution à poser sur la box est capable de réduire le faisceau d'ondes, tout en laissant l'utilisateur choisir la puissance nécessaire à sa connexion. De quoi intéresser les entreprises qui souhaitent protéger leurs employés de bureau.

Ce dispositif pourrait diminuer jusqu'à 100 fois la
puissance des ondes électromagnétiques.
© Sycy
Allant de pair avec l'évolution des technologies sans-fil, les nuisances des ondes électromagnétiques sont de plus en plus sous les feux de l'actualité. En particulier en ce qui concerne les boxes Wi-Fi qui se sont répandues à vitesse grand V autant chez les particuliers que dans les bureaux et qui déploient un faisceau d'ondes nuisibles. Maux de tête, stress, insomnies... Les répercussions sur la santé ne manquent pas et sont même susceptibles de conduire à un cancer. A cet égard, la start-up française Sycy, spécialisée dans les produits de recyclage énergétique, vient de concevoir une solution capable de réduire les émissions d'ondes.

Le contexte législatif

Une perspective qui devrait retenir l'attention des dirigeants d'entreprise dont les salariés travaillent dans des bureaux, et sont donc soumis aux ondes de boxes Wi-Fi. D'autant que depuis le 1er janvier 2017, les employeurs sont tenus de respecter de nouvelles règles visant à protéger leurs salariés des champs électromagnétiques émis par les appareils électroniques présents dorénavant dans les entreprises. Ces dispositions, qui viennent transposer une directive européenne, ont pour ambition d’améliorer « la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, qui reposait jusqu'alors sur les seuls principes généraux de prévention », explique un porte-parole.

Sécuriser l'utilisation du Wi-Fi

Face à la frénésie du Wi-Fi, deux entrepreneurs, Franck Degrémont, jeune père de famille et ingénieur spécialisé dans l'étude de l'impact des ondes électromagnétiques, et Hadrien Vesco, spécialisé dans les problématiques environnementales, ont monté une start-up afin de développer des solutions en matière de protection contre les ondes. A l'issue d'une collaboration de deux ans avec un laboratoire français spécialisé en la matière, la jeune pousse a abouti au développement d'une gamme de produit de protection et de recyclage des ondes, dont la Sybox, le fameux cache à appliquer sur les boxes.

Enfermer les ondes tout en réglant leur intensité

Ce système, que les deux jeunes entrepreneurs ont breveté, est capable de confiner les ondes superflues en laissant passer seulement le faisceau d'ondes utiles avec la puissance nécessaire choisie par l'utilisateur pour sa connexion. Sachant que lors de l'utilisation d'une boxe Wi-Fi, la puissance du signal est souvent bien plus importante que la surface à couvrir. Pour cela, le système, dessiné par les studios IOTA Elements, se constitue d'une structure interne en acier, d'un système d'aération adapté à la Wi-Fi, d'un système de réglage et de contrôle de puissance.

Compatible avec les boxes des principales marques d'opérateurs internet (Orange, Bouygues, SFR, Free), ce procédé pourrait « diminuer jusqu'à 100 fois l'exposition aux ondes », assurent les dirigeants de la start-up. Pour mener à bien sa croissance, elle a bénéficié du soutien de nombreux incubateurs tels que Petit Poucet, Incubaschool, Agoranov et Descartes qui héberge aujourd'hui le projet.


Ségolène Kahn

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.