Gérer les risques aujourd'hui et demain

Le visage d'une Sécurité civile innovante

12-02-2018

Pour sa quatrième édition, ce salon dédié aux secours, soins d'urgence et prévention s'est illustré notamment avec la présentation d'un abri intelligent déployable en 15 minutes environ, une station de télémédecine mobile intégrant des technologies de réalité virtuelle et un puissant scooter électrique pour le sauvetage en mer.

Une fois déployée, la hutte supporte des vents allant
à 60 km/heure. © Hutchinson
En cas de catastrophes naturelles, séismes, inondations ou éboulements de terrain, etc., les secouristes manquent cruellement d'abri pour reprendre des forces ou accueillir les populations encore sous le choc. D'où l'intérêt de la Hut, un abri intelligent de 25 m² conçu et développé par l'équipementier automobile Hutchinson. Douze personnes peuvent s'y reposer et s'y désaltérer. Première du genre, cette unité d'accueil mobile se présente comme un gros frigidaire pesant 140 kilos. Déplaçable sur ses 4 roues, celle-ci renferme tout le matériel nécessaire. À commencer par une toile de tente et des arceaux gonflables, un gonfleur et une batterie. Cette dernière offre 8 heures d'autonomie pour l'éclairage de l'abri et la recharge de téléphones et portables. À cela s'ajoutent des bancs en plastique transformables en table. Sans oublier un totem qui abrite une fontaine à eau et son lavabo ainsi qu'un casier verrouillable pour protéger les objets de valeur. 

Quatrième édition du salon


Quinze minutes suffisent à déployer cet abri aux couleurs blanc et orange. « Ce coloris est recommandé par les psychologues de l'urgence pour ses vertus chaleureuses et réconfortantes », explique Céline Girault, responsable commerciale et marketing de Hutchinson. Filiale du groupe Total, l'équipementier fait partie des exposants du salon Secours Expo dédié aux secours, soins d'urgence et prévention. L'événement s'est déroulé du 8 au 10 février dernier, Porte de Versailles à Paris. Une nouvelle édition qui accueillait notamment 3 Start ups. Parmi lesquelles, Crisisoft qui propose des systèmes de gestion de crise et Vital ecode qui encapsule nos données de santé (groupe sanguin, vaccin allergies) dans des pendentifs. En cas de catastrophe, les secouristes disposent ainsi des données nécessaires pour sauver la vie du porteur. Citons aussi Crisalyde qui aide les entreprises et les pouvoirs publics à anticiper les événements en les aidant à préparer un plan de gestion de crise, en formant les acteurs clés et en réalisant des exercices de mise en situation. 

Solution de télémédecine mobile


Par ailleurs, les visiteurs du salon ont pu découvrir la nouvelle solution de télémédecine d'urgence et de secours proposée par Exelus. Cette entreprise française a enrichi son offre de plate-forme mobile déjà utilisée par 25% des SAMU de France avec de la réalité augmentée. Développée en partenariat avec un spécialiste français de l'holographie, en l'occurrence Holoforge Interactive, cette technologie permet d'accélérer l'orientation et la prise en charge des victimes. Équipé d'un casque holographique, l'ambulancier, secouriste, pompier ou autre professionnel peut désormais consulter les données de la plate-forme mobile tout en conservant les mains-libres afin d'effectuer les gestes de soin. Par exemple, il active à la voix ou par geste le logiciel et peut recueillir et transmettre un bilan complet de la victime à un médecin distant avec lequel il  enclenche une télé-consultation. Enfin, sur un tout autre terrain, l'allemand Cayago présentait le Seabob un scooter sous-marin électrique doté d'accumulateurs lithium-ion. Point fort, cet engin peut atteindre dans l'eau une vitesse de 15 km/h à 22 km/h. De quoi agir rapidement en cas de désastre en mer. 

Eliane Kan

Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.

Vos réactions (0)

Soyez le premier à réagir / Signaler un abus

Réagissez

Votre adresse email ne sera pas publiée
Ce site modère les commentaires. Votre commentaire sera visible uniquement s'il est validé par la rédaction.